Le Hojicha

Seconde variété de thé consommée au Japon derrière le Sencha, le Bancha représente 10% de la production de thé du pays du Soleil Levant. Tout comme lui, il existe énormément de types de ce dernier, tant au niveau de la qualité qu’au niveau du prix et en général, les deuxièmes récoltes de Sencha sont assez peu éloignées du Bancha, de même que les jeunes pousses sont proches d’un Sencha de première récolte, mais assez doux et léger.

Le Hojicha en lui-même est un thé avec une faible teneur en caféine, très doux pour l’estomac et est assez peu astringent. Issu des dernières feuilles de Bancha dans l’Est du pays, il est torréfié au charbon (à peu près à 200 degrés) depuis les années 20 à Kyōto : initialement de faible qualité, il prend des notes gustatives très intéressantes par ce procédé, telles que des saveurs boisées pouvant évoquer le café, ainsi que les notes iodées qu’on retrouve chez beaucoup de thés japonais.

Dans la même catégorie

Associé par mots-clés

Commentaires

Leave your comment